mardi, octobre 31, 2006


Pictures selection of the week. Today, Paris by night on the way to a housewarming; how to deal with a sensitive time of the year: honour the deads. I suggest we get rid of the traditional depressing selling of flowers at the cemetery's entrances. Because october is already a gloomy month, let's do like the Mexicans! They celebrate it like a happy event.
Because death doesn't necessary means sadness.



3 commentaires:

mireille a dit…

j'agree completement .. et d'ailleurs moi-même je me rends compte que je pense très souvent à mon père que je viens de perdre soit en lisant un livre d'un auteur qu'il aimait, soit en mangeant un plat qu'il adorait, soit en regardant un match de foot ou de rugby comme c'était sa passion. Et je me dis que j'ai plus de plaisir à penser à lui là qu'à aller au cimetière mettre sur sa tombe des crysanthèmes, lui qui détestait ça et qui détestait les cimetières et qui détestait les plaques de marbre etc ... Comme quoi à chacun sa façon de penser et d'aimer ses morts ...

TheGeminiEgo-CrushingMachineCompany a dit…

hey cecile..

nice photos

i like the little child with the baguette

i'm drinking tawny port and laying about the cold house..

it's nice.. quiet and ever so reflective a night

i hope you're eating lots of chocolate..

let's send each other something for christmas..

send me your mailing address

bye now.. eric

TheGeminiEgo-CrushingMachineCompany a dit…

oh.. and happy halloween