lundi, août 27, 2007

La politique étrangère française, selon N. Sarkozy

Avez vous lu le discours de politique étrangère de N. Sarkozy, publié dans Le Monde?

Pour vous épargner les 7 pages, voici, en substance, ce qu'il prône :

- Volonté de construire une Europe forte, en particulier, une Europe de la défense, en partenariat avec l'OTAN ;

- Combattre les terroristes avec "l'Alliance Atlantique", parce que "l'affaire des caricatures a été un signe avant coureur" d'une confrontation possible entre "l'Islam et l'occident". Cela signifie: accroître la présence française en Afghanistan ;

- Mais, être ouvert envers les partisans d'un islam modéré ;

- Promouvoir l'énergie nucléaire chez les pays émergents (contrats juteux à la clef) ;

- Même si il est pour la "relance d'une dynamique de paix" dans le règlement du conflit israélo-palestinien, Sarkozy ne précise pas comment mettre en oeuvre cette dynamique. Il propose donc plutôt peu d'interventionnisme : "la paix se négociera d'abord entre Israéliens et Palestiniens," tout en souligant qu'il est "un ami d'Israël." ;

- La Syrie est responsable de la crise au Liban ;

- Sur l'Irak, les Irakiens doivent d'abord se "réconcilier", avant que la communauté internationale normalise ses relations avec le pays. La France est prête à participer à sa reconstruction ;

- Sur le nucléaire iranien, Sarkozy considère que c'est "la plus grave crise qui pèse aujourd'hui sur l'ordre international" et estime "inacceptable" que l'Iran possède l'arme nucléaire ;

- Il est pour une "Union méditerranéenne". Cela signifie un rapprochement entre les pays des deux rives de la Méditerranée, dans les domaines économiques, militaire ("espace de sécurité") et "du dialogue des cultures" ;

- Enfin, Nicolas Sarkozy présente une vue pessimiste sur l'ordre mondial, caractérisé par un "choc de politiques de puissance", faisant allusion au "leadership" prônés par les Etats-Unis, la Russie ou la Chine. "La globalisation pourraient conduire à un monde déstructuré et déstabilisé". La Chine est aggressive et utilise l'abondance de sa monnaire pour "acheter" l'Afrique, tout en bafouant chez elle les droits de l'homme et en polluant à tout va ;

- Face à cela, l'Europe est un modèle parce qu'ele a acquis "l'expérience pratique d'une souveraineté partagée qui correspond bien aux exigences de notre temps" ;

- Il réclame l'élargissment du G8 qui "doit devenir le G13", en y incluant "la Chine, l'Inde, le Brésil, le Mexique et l'Afrique du Sud", ainsi que l'ouverture du Conseil de sécurité de l'ONU à des "nouveaux membres permanents" : Allemagne, Japon, Inde, Brésil "et une juste représentation de l'Afrique" ;

- relance de la Francafrique, en "poursuivant notre effort d'aide" ;

- Sauver le Darfour.

Qu'en pensez-vous?

3 commentaires:

jul a dit…

"Promouvoir l'énergie nucléaire chez les pays émergents" mais pas pour l'Iran c'est "inacceptable"...


Il veut la paix en Palestine tout en restant proche d'israël et des états unis... Trop facile d'être des cotés des plus forts, normal ensuite de critiquer la Chine, la Russie, la Syrie et l'Iran !

Sarko n'est certes pas le président idéal mais au moins il dit ce qu'il pense...

Merci pour le résumé !

Et toi tu en penses quoi ? ;)

Renaud Delaplace a dit…

j'en pense que tant que la politique étrangère (notamment la médiation de conflit) sera basée sur une priorité avant tout économique, le monde continuera a tourner dans une merde bien circulaire... qui a dit idéaliste ?

Anonyme a dit…

http://tunisie-harakati.mylivepage.com

Pas de meilleure fait divers pour voir le résultat de la politique étrangère de Monsieur Sarkozy et Monsieur Kouchner........Nous vous invitons à consulter se site et à vous faire une idée sur la vision des droits de l'homme de nos politiciens.

http://tunisie-harakati.mylivepage.com