samedi, janvier 13, 2007

à Austin

On s'est pris une bonne pluie hier soir en revenant du cinéma avec Paco. Nous sommes allés voir Pan's Labyrinth (Le Labyrinthe de Pan), un film hispano-mexicain sur l'après seconde guerre mondiale en Espagne, pendant la dictature franquiste. La violence de l'histoire (avec un grand H) a été contrebalancée dans le film par un traitement sur le mode du conte de fées. Effusion d'effets spéciaux et d'émotions quelque peu forcées à certains moments. L'Histoire est dure et ce film nous la fait avaler à la grosse cuillère.

Nous voici donc sur 6th street, la rue festive d'Austin. Très animée, comme à son habitude. Nous passions par là en vélo, en rentrant sur l'Eastside.

C'est un sentiment assez étrange que de retourner ici, à Austin, où j'ai passé un an. Sentiment étrange et plaisant. Austin est une ville en fait plus grande et plus agréable que je me l'étais imaginé, au cours des cinq mois que j'ai passé en France. J'ai l'impression de vouloir m'en imprégner (to suck it all, en anglais) d'autant plus que je repars en France dans peu.

Je ne suis plus étudiante, je n'ai plus mon appart' et mon indépendance. Je ne suis pas à Austin pour les mêmes raisons qu'il y a un an. Cette perspective change également ma perception de l'endroit. Que je connais, découvre et redécouvre...